Académiquement vôtre

By | 24 octobre 2013

UniMail, Neuchâtel.

Aujourd’hui, c’est le grand jour. Le retour à l’université, murs quittés depuis fin mai. Bon, d’accord, c’est pas comme à l’école primaire. Je n’ai pas été chez le coiffeur hier, mis

mes souliers neufs et mon pantalon du dimanche. Mes parents ne m’ont pas pris en photo quand je suis parti de la maison ce matin (d’ailleurs, il faisait encore nuit), j’ai pris le train tout seul comme un grand jusqu’à Neuchâtel.

Le grand jour, le sujet, le leitmotiv du jour, c’est LE mémoire de master. Ce travail qui clôturera deux ans d’études intenses (enfin ça dépend des semaines). Un moment sérieux, quoi. Pas du boulot à la petite semaine, un truc vite griffonné en 5 minutes sur un coin de table. Non, un véritable travail académique qui doit réussir à concilier approche académique (scientifique, donc) avec approche pratique, pour rendre justice à la formation, à cheval entre les deux mondes, offerte par l’Académie du journalisme de l’Université de Neuchâtel.
Comme ça, au vu de la présentation du matin, il va s’agir de s’emparer (avec succès de préférence) d’un sujetet d’y travailler avec enthousiasme, cherchant une problématique originale et développant des questions de recherche bien fichues, faire quelque chose qui dépasse les évidences et fait avancer le schmilblick.

Mon idée, là maintenant, c’est le journalisme de données. Parce que ça m’intéresse, que ça me semble être un moyen d’employer des nouvelles sources et de pouvoir ainsi faire un travail journalistique pour mettre à disposition des lecteurs des données inexploitables sans effort.
Profession de foi, peut-être, mais que j’ai envie de mettre à l’épreuve! Je vais certainement vous en reparler bientôt.

3 thoughts on “Académiquement vôtre

  1. Martin

    La dernière syllabe du dernier mot de ton avant-dernier paragraphe témoigne bien du média que tu vises, et ainsi de ton ambition journalistique sans limites ! ;-)
    Me réjouis de suivre le feuilleton « journalisme de données », à part ça !

    Reply
  2. Samuel

    « un véritable travail académique qui doit réussir à concilier approche académique (scientifique, donc) avec approche pratique »…. c’est très académique tout ça !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *