La soupe aux cailloux

By | 11 mars 2014

Pour une bonne soupe aux cailloux, c’est pas compliqué. Je te donne la recette la plus simple…

Prendre une marmite glaciaire de bonne taille. La marmite des Caillettes, entre Bex et Saint-Maurice, est parfaite. De jolis volumes, un beau poli, quelques touches de mousse, un lierre idéal sur le côté.

Ajouter au fond de la marmite quelques gros cailloux, de préférence des roches avec des cristaux. Laisser infuser quelques années avec une bonne pincée de feuilles mortes, de l’eau, quelques grenouilles égarées, deux ou trois branchages.

Quand vient le temps de servir, se munir d’un ami spéléologue, de deux amis géographes (spécialistes de géographie physique, parce que la géo humaine, ça tache moins), d’une cueilleuse de dents-de-lion pour accompagner le tout, et hop, dans la marmite. De préférence avec bottes et gants.

Sortez-en seau après seau de la délicieuse décoction, que vous répandrez avec délice le long du talus adjacent. Le résultat, me direz-vous? Une belle marmite, bien vide et presque propre, pour la science et les visiteurs curieux!

Et hop, un nouveau site du géo-patrimoine presque entièrement valorisé!

Et si tu veux savoir qui m’a entraîné dans la marmite, clique ici.

Photos: Simon Martin, droits réservés.

One thought on “La soupe aux cailloux

  1. Pingback: Un blog est un réseau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *